Deuxième concours à Arcueil en moins d'un mois, je commence à avoir mes habitudes là-bas ! Je sais à quelle heure il faut que je me lève (dur le réveil à 5h30), quel train prendre (au cas où si des trains seraient supprimés, et ce fût le cas !), où se donner rendez-vous avec Copine (devant le Relay des Halles), quel chemin prendre pour se rendre dans le bon bâtiment ("pas la peine de nous montrer, on sait y aller" nous au videur de la boîte au gars de la sécurité)...

Donc, aujourd'hui, c'était le concours de BAS (Bibliothécaire Adjoint Spécialisé, pour les non-initiées), le concours que je prépare depuis des mois avec Copine. C'est un concours catégorie B et réservé aux titulaires du DUT documentation ou métiers du livre (en externe) : il y a peu de candidats (par rapport à bibliothécaire par exemple) et les épreuves sont très techniques et professionnelles. Donc, en bossant bien, on peut avoir des chances d'être admissible.

arcueil_002
c'est moche, hein ?

En arrivant sur les lieux du crime de l'examen 20 minutes avant le début des épreuves, on s'étonne qu'il n'y a pas grand monde et les surveillants aussi. Nous, ça nous arrange : plus il y a d'absence de candidats, plus on aura de la chance d'être admissible ! En fait, plusieurs candidats avaient pris le côté obscur de l'escalier qui était fermé et ne s'inquiétait pas de la porte qui ne s'ouvrait pas à 15 minutes du début des épreuves... Heureusement qu'ils sont arrivés à temps car on se serait sentie un peu seule dans la salle : en tout, on était une trentaine sur les 130 attendus ! Et d'après les rumeurs, c'était la même chose dans l'autre salle. Et quand j'ai su combien il y avait de postes proposés (39 postes externes au niveau national : le surveillant était déçu du chiffre alors que normalement ça n'excède pas une dizaine de postes !) , j'étais encore plus motivée à réussir ! Quand j'ai vu le sujet, j'ai fait ce que j'ai pu mais c'est pas gagné...

Pour déjeuner (parce qu'on va au concours pour découvrir les bistrots du coin et bien manger), on n'a pas réitéré le bistrot beauf ambiance "comme à la campagne" mais plutôt bistro chic de l'autre côté du centre. On a bien mangé, on a bien discuté, les tenanciers étaient bien sympa (90 % de leur clientèle vient de la maison des examens !) mais je n'ai toujours pas compris comment fonctionnait leurs toilettes !

L'après-midi était consacré à la rédaction de notices où le recueil de normes est indispensable. On peut éliminer les personnes qui n'ont pas leur recueil (je ne sais pas comment c'est possible de réussir des notices sans normes...) + celles qui viennent qu'à l'épreuve de l'après-midi (je ne sais pas comment c'est possible de laisser rentrer ces personnes...) + celles qui n'ont pas les bonnes normes (je ne sais pas comment c'est possible de les laisser concourir...). J'avais un peu la pression car au dernier concours, j'ai eu 18 aux notices (j'ai eu 5 à la compo, ça compense !) donc j'aimerais bien refaire pareil exploit ! Réponse fin avril... En attendant, je vais me désintoxiquer avant de reprendre doucement pour le prochain concours en juin !

PS : si toi aussi tu es ici parce que tu as googlisé "je suis intelligente mais je rate tous les concours", bienvenue au club !