315_1

Avec une collègue, on se motive comme on peut pour réviser les concours : elle, elle lit plein de livres bien chiants sur le monde des bibliothèques et autres sujets complémentaires (le livre numérique, la mondialisation de la culture ou encore la blogosphère). Moi, je commence en douceur en regardant des séries : à chacune sa méthode ! Mais pas n'importe quel épisode : ce week-end, j'ai regardé le 5ème épisode de la 3ème saison de Dr Quinn, femme médecin, nommé la bibliothèque.

315_2

Résumé : Pour ceux (ou celles ?) qui ne connaissent pas cette série, c'est l'histoire de Dr Quinn, une femme médecin (hum...), qui s'installe dans une petite ville de campagne dans le Colorado. Après avoir recueilli trois orphelins et réussi à s'imposer dans un monde d'hommes, elle rencontrera l'amour auprès de Byron Sully (cf Wikipédia). Et dans cet épisode, Michaela (oui, le Dr Quinn a un prénom, et non, ce n'est pas "femme médecin" son prénom) reçoit la bibliothèque de son père par colis (moui, les déménageurs bretons n'existaient pas encore...) car sa mère pense qu'elle lui sera plus utile à Colorado Springs plutôt qu'à Boston. Michaela, par sa grande générosité qui lui fait défaut parfois, fait don de ses livres à la ville et cette collection compose donc la nouvelle bibliothèque municipale (et Colleen devient bibliothécaire). La bibliothèque a un grand succès (surtout auprès de ceux qui savent lire, n'est pas Jake ?) et tout le monde n'y voit pas d'un très bon oeil tout ce succès : l'épicier-droguiste-boulanger-boucher-libraire y voit une concurrence féroce (ben oui, pourquoi les gens paieraient un livre qu'ils peuvent emprunter gratuitement à la bibliothèque ?) et le révérend n'aime pas beaucoup ces lectures peu morales !

315_7

A l'aide du maire de la ville (qui ne sait pas lire mais qui est d'accord avec ceux qui crient le plus fort), ils ferment la bibliothèque et font le tour de la ville (et de la campagne) pour récupérer tous les livres empruntés (notés sur un carnet). Michaela et toute sa tribu essaye de reprendre ses livres mais Jake et sa bande les arrêtent et brûlent les livres. Toute la tribu tente d'éteindre le feu avec des couvertures et des seaux d'eau. Lors de la messe, Dr Quinn se venge auprès du révérend qui lui fait comprendre que la Bible aussi n'est pas très moral dans le genre. Le révérend comprend et aide toute la famille à faire sécher les livres. (résumé plus complet ici)

315_3

 

Réflexions :

  1. Comme c'était facile de créer une bibliothèque municipale : j'ai quelques livres chez moi, j'en fait don à ma ville. Si ça ne me plaît pas, je reprends mes livres sans qu'il y ait un moindre papier administratif à signer... Ah... Ellle était belle la vie au XIXe siècle !

  2. Dans cet épisode, Michaela possède moins de 500 livres. C'est une belle collection pour l'époque (même si c'est assez ridicule quand on pense qu'aujourd'hui une BU a au minimum 400 000 ouvrages dans ses fonds)

  3. Colleen est nommé bibliothécaire : comme si une enfant peut faire ce métier (bon, c'est vrai que là, elle est réduite à écrire le titre, l'auteur et le nom de l'emprunteur sur un carnet : qui du catalogage et du renseignement au lecteur ?) bénévolement (vive l'exploitation des gosses !)

  4. La conservation des ouvrages n'est pas la priorité du docteur : et vas-y que je te transporte les livres dans une caisse sans précaution ; vas-y je te corne la page pour retrouver où j'en suis quand je ferme le livre et vas-y que les livres sont empruntés dans des lieux remplis de poussières et de chaleur...

  5. Les conditions de prêt de la bibliothèque de Colorado Springs sont les mêmes de celles d'aujourd'hui : bon, il n'y avait pas encore de carte de lecteur, ni les données informatisées mais le prêt est gratuit, il dure 3 semaines et tout le monde peut emprunter. La petite histoire ne nous dit pas si il y avait des pénalités en cas de retard...

  6. Ca ne devait pas être facile de ramener plein de monde à la bibliothèque quand on sait que les 3/4 des habitants ne savaient pas lire. Au lieu de faire des expositions comme on en ferait de nos jours, leur animation culturelle devait se contenter de "apprends à lire avec Colleen" (en l'occurence, dans cet épisode, c'est plutôt : "Jake, apprend à lire avec Dorothy et sa méthode syllabique et si c'est bon, t'as le droit de mettre ta langue dans sa bouche")

  7. La lecture au XIXe siècle, c'est un peu comme la télé au XXe : à un moment, il faut bien décrocher pour aller se coucher !

  8. Dr Quinn ne comprend pas pourquoi le révérend ne veut pas de Faust ("l'homme vend son âme au diable") mais elle, elle a le droit de s'offusquer que son mari lise de la "poésie obscène". C'est bien ça, la censure est une limitation arbitraire de la liberté d'expression de chacun.

  9. Quand le révérend et le maire vont chercher un par un les personnes qui ont empruntés un livre, on voit bien que la CNIL n'a pas encore été créée ! De nos jours, on est en taule pour moins que ça !

  10. Et puis que dire de la réparation et le restauration des ouvrages après un incendie et une quasi-inondation ? Heureusement que les techniques ont évolué et qu'on n'est plus obligé de faire sécher les ouvrages au soleil !

315_4

Citations :

  • "Les livres sont trop précieux pour être cacher dans une grange. Ils doivent être à la portée de chacun"

  • "Une bibliothèque est un lieu où l'on peut ouvrir son esprit, se faire de nouvelles idées à une autre culture"

  • "Tout ce qui est écrit dans les livres n'est pas forcément la vérité ?" "C'est comme ça qu'on apprend : en lisant beaucoup de livres sur différents sujets et ensuite en jugeant soi-même sur ce qui est vrai ou faux"

315_5

Lectures connexes :

315_6

PS : pour celles (et ceux ?) qui sont intéressées, l'épisode est disponible sur dailymotion en 5 vidéos.
PS 2 : les photos viennent du site officiel de Dr Quinn
PS 3 : et pourquoi ce n'est plus diffusé sur M6 ? Le fait d'avoir regardé cet épisode m'a redonné envie d'en regarder d'autres (nostalgie, quand tu nous tiens...)